Mon parcours de running préféré dans l'Est de Londres

  • Bloggueuse
  • Posté le :
Run1

La course, c'est toute une série de défis (principalement, faire en sorte que vos poumons ne s'extirpent pas de votre corps) et l'environnement dans lequel vous courez peut faire la différence. Je ne suis pas de ceux qui courent sur des terrains difficiles, en montagne ou sur des chemins. Je suis plutôt une fille de la ville. J'aime Londres de tout mon cœur et fouler ses trottoirs lors de mes entraînements me confirme à chaque fois à quel point c'est le cas. Ma vie et mon travail sont ancrés plutôt autour de l'East London, donc j'ai pensé que je pourrais partager avec vous un itinéraire sur lequel je cours régulièrement et que j'apprécie.

Départ à Brick Lane, en direction de la Brasserie Truman (essayez de ne pas vous laisser trop distraire par les bonnes vibrations émanant du PUMA YARD par moments) et remontez la rue. Brick Lane est toujours une vraie fourmilière. Il y a tant de boutiques et de stands intéressants partout, plein de choses pour garder votre esprit occupé pendant que vos jambes vous font avancer. J'adore l'odeur du Beigel Shop lorsque je passe devant et je me dis toujours qu'il faudra que je m'y arrête pour me faire un petit plaisir sur le chemin du retour.

Ensuite, je tourne à gauche sur Bethnal Green Road, devant Richmix et l'agitation de Box Park. Un virage à droite sur Shoreditch High Street et je passe devant tous les bars d'où sortent des fêtards qui encouragent généralement de la voix ou qui applaudissent.

Ensuite je prends à droite sur Hackney Road et je zigzague entre les piétons jusqu'à déboucher sur le canal. Le canal, c'est là où ma sortie commence vraiment. Là, il n'y a plus de feux rouges ou de passages piétons à gérer et il y a moins de monde, donc je peux lâcher les chevaux et tester ma pointe de vitesse sans être interrompue. Plus d'une fois, j'ai pratiquement craché mes poumons le long du canal. J'aime l'apaisement que procure l'eau. Le long de cette partie du canal, vous auriez presque du mal à dire que vous êtes en ville.

Puis, vous apercevez les portes de Victoria Park sur votre gauche et qui peut bien résister à la tentation de courir sur de grands espaces verts ? Victoria Park est toujours plus grand que je ne l'imagine (on pourrait croire que je finirais par le savoir, à force de courir là, mais à chaque fois je suis surprise), donc il est facile d'y accumuler les kilomètres. Les allées pavées sont très douces et rendent bien sous les pieds ; c'est toujours un plaisir de voir d'autres coureurs ou bien des cyclistes profiter de ce parc.

Après un tour dans le parc, je prends généralement la direction de Shoreditch afin d'acheter le bagel dont je n'ai cessé de rêver depuis le départ. Ce qui me plaît dans ce parcours, c'est qu'il propose trois environnements différents, trois terrains différents et que chaque tronçon suscite des sensations différentes. En plus, finir sur Shoreditch signifie que l'on peut se reposer les jambes et s'accorder une petite récompense en regardant les gens. 

 

Vous voulez en savoir plus ? Faites le plein d'infos sur tout ce qui touche au YARD sur puma.com/YARD et sur Facebook à l'adresse go.puma.com/FBPUMAYARD.

Course