En quête de perfection

  • Amory Ross- MCM
  • Posté le :
Img_0450%20copy

Course d'entraînement, Jour 1 du journal embarqué du Mar Mostro

Il y a beaucoup de gens dans ce monde qui pensent que la perfection s'apprend par la pratique. Il y a aussi beaucoup de gens dans ce monde qui pensent que la perfection n'existe pas. En route vers l'île espagnole de Palma de Mallorca lors de la course d'entraînement Volvo Ocean Race, nous devons nous placer quelque part entre les deux.

PUMA Ocean Racing soutenu par BERG Propulsion ne peut être parfait, c'est sûr, mais il est important de reconnaître la valeur de l'entraînement et de profiter des opportunités comme celles-ci pour apprendre autant que possible en peu de temps.

Au départ, c'était la première fois que Mar Mostro faisait face à un autre Volvo Open 70. C'était notre premier indicateur, mais pas un véritable indicateur puisque nous n'utilisons pas toutes nos nouvelles voiles.

Par conséquence, il y a peu à obtenir d'une perspective de performance relative, donc l'idée principale à bord demeure de s'assurer de faire tout ce qu'il faut pour arriver aussi prêt que possible au vrai départ de la course dans quelques semaines. Les voiles sont examinées, la nourriture et ses quantités rangées, les machins et les trucs réglés, les réparations testées...la liste d'avant-course ne s'arrête pas.

Un nouvel entraînement est devenu obligatoire, l'exercice de « l'homme à la mer ». Le jour du départ de la course, chaque marin de chaque bateau aura suivi un séminaire de sécurité sur la mer, mais l'exercice de la flotte entière aujourd'hui s'est concentré sur la difficulté d'un tel sauvetage, une procédure d'une énorme importance, alors que nous étions en route et bien partis. Heureusement le mannequin fut vite sauvé et nous avons pu continuer.

Actuellement, nous allons à 12 nœuds, avec 14 nœuds de vent, à bâbord et nous nous dirigeons vers à peu près 80-degrés, directement sur Ibiza. Nous avons semé CAMPER, au-dessus et derrière, Telefónica et Abu Dhabi en dessous et devant nous. Pourtant, rien de tout ça n'importe vraiment. Alors que nous naviguons dans l'obscurité de la première nuit d'entraînement, nous ne recherchons pas la perfection, seulement la progression. Nous espérons seulement continuer le processus d'amélioration un autre jour.

 

Amory Ross, PUMA MCM

 

Crédit photographie : Chris Hill/PUMA Ocean Race

Sailing