4 pilotes 1 titre - Une fin de saison de F1 palpitante à Abou Dabi

  • Posté le :
Abu-dhabi32

À vos marques, prêts, partez ! Il est temps de nous préparer pour la dernière course de Formule 1 de la saison. Cette fin de saison promet d'être l'une des plus excitantes de l'histoire.

Parmi les quatre prétendants au titre, c’est Fernando Alonso qui possède les meilleures chances de remporter le championnat des pilotes grâce à son avance de huit points (à 246 points) sur ses rivaux Mark Webber (238 points) et Sebastian Vettel (231 points).
Chez Red Bull, Dietrich Mateschitz ayant déclaré qu’il ne donnerait pas d’instructions à l’équipe et qu'il préférait voir ses pilotes terminer en deuxième position plutôt que manquer de sportivité, la situation est telle que Red Bull a autant de probabilités de gagner que de perdre. Quoi qu’il en soit, on devrait assister à une belle lutte d’homme à homme.
Si Fernando Alonso parvient à accrocher la deuxième place, ses concurrents devront s’y résoudre, ce sera bien lui le champion 2010 des pilotes de F1 !
Bien que Webber et Vettel soient condamnés à la victoire, Vettel pourrait l’emporter même en arrivant deuxième : malgré une différence de 256 points entre les deux hommes, Vettel deviendrait en effet vainqueur du championnat par cinq victoires à quatre. Pour cela, il faudrait toutefois qu’Alonso termine au plus à la cinquième place, ce qui semble peu probable au vu des performances de Ferrari lors des dernières courses.
Pour que Marc Webber accède au titre de champion, Alonso doit terminer à la troisième place ou plus bas.
Le quatrième candidat est Lewis Hamilton, qui ne possède que mathématiquement des chances d’emporter le titre. Cette victoire supposerait en effet qu’Alonso ne marque pas de points, que Vettel n’aille pas au-delà de la troisième place et que Webber termine au mieux sixième.

Vettel irait-il jusqu’à braver les souhaits de Mateschitz et permettre à son coéquipier Webber de battre Alonso pour devenir le Champion du monde 2010 ? À cette question piège, Sebastian Vettel répond par un sourire :
« Dans mon cas, c'est assez simple. Je dois optimiser le résultat, donner le meilleur de moi-même et, dans l’idéal, renouveler aujourd'hui ma performance du Brésil, ensuite cela dépend des deux autres. On jugera en fonction de la situation. Je pense qu’on sait tous les deux ce qu’on a à faire. On eu quelques moments dont on n’est pas très fiers et on n’a pas envie que ça se reproduise… ».

Mark Webber résume la situation encore plus clairement : « Pour faire simple, tout dépendra du dernier tour… »

Le favori Alonso affiche un sourire fort compréhensible : « Il suffit que je termine deuxième. Peu importe qui est le gagnant, si j’y arrive, le tour est joué ».

L’argument de Red Bull, c’est que la Red Bull RB5 de l’année dernière a été très rapide à Abou Dabi et que la RB6 de cette année l'est encore davantage. Du côté des quatre autres favoris pour le titre, seuls Fernando Alonso et Lewis Hamilton ont déjà eu l’opportunité de remporter un championnat, contrairement à Mark Webber et Sebastian Vettel.

Avec ses 5,554 kilomètres (3,451 miles), le formidable circuit de Yas Marina présente des sections à grande vitesse, des virages serrés pour les dépassements et même une portion sinueuse digne d’un circuit urbain, ce qui ajoutera certainement une excitation extrême à cette course qui ne manque déjà pas de piquant.

Tous les ingrédients sont donc réunis pour nous offrir une finale aussi fantastique que palpitante qui s'inscrira certainement dans l'histoire quelle qu’en soit l’issue.

Fernando Alonso : « Nous pourrions changer de tactique en fonction des performances atteintes et de notre position sur la grille. Je pense que nous n’avons pas la vitesse des Red Bull dans les virages, ni celle des McLaren en ligne droite, mais dans l'ensemble, notre compétitivité est plutôt bonne durant le week-end et j’ai assez confiance dans les performances de la voiture. Quel que soit le résultat, lorsque je ferai le bilan de cette année, je me dirai que pendant les deux dernières saisons, j'ai eu du mal à entrer dans le Q3 et que Ferrari a également eu une période difficile en 2009. Mais cette année, nous sommes réunis afin de nous battre pour le titre contre deux Red Bull, donc quoi qu'il arrive dimanche, 2010 aura de toute façon été un grand cru. Pour l'instant, je ne gaspille pas la moindre seconde d’énergie à me demander ce qui se passera dimanche. Nous devons faire ce qu’il faut vendredi et samedi pour préparer notre objectif. Samedi, il faudrait que nous partions si possible au premier rang, bien qu’une pole position soit aussi la bienvenue ! Pendant la course, notre objectif sera de terminer premier et deuxième, mais pour l'instant, notre travail n’est pas de croire ou de ne pas croire ce qui pourrait arriver. Il y a eu quelques courses durant cette saison, par exemple en Allemagne, à Singapour ou à Monza, où la voiture a bien marché et où nous avons placé deux voitures sur le podium. Si nous pouvons le faire ici, cela m’aiderait énormément et si Felipe réalise un week-end sans faute, voire s’il gagne la course, alors ce sera parfait pour nous ».

Mark Webber : « Le circuit a une bonne configuration et la pénombre lui
donne une atmosphère différente. C'est une épreuve intéressante. Je pense que nous avons de bonnes chances d’obtenir
un bon résultat là-bas. L'équipe a l’occasion de gagner un nouveau championnat, ce qui
est une bonne perspective. Les résultats possibles sont nombreux, Fernando est dans la meilleure position parmi nous tous, mais il nous reste une chance, on verra donc bien ce qu'il se passera ».

Sebastian Vettel : « Évidemment, je garde un bon souvenir d'Abou Dabi et je vais
essayer d'y obtenir un autre bon résultat cette année, mais il faut voir.
Tout reste à jouer dans le championnat des pilotes. Abou Dabi est un bon circuit ; c'est génial de conduire sous le pont de l'hôtel avec les éclairages sur le toit qui changent à chaque passage. Les gens sont très sympathiques et je suis impatient de me retrouver sur cette course ».


Motorsport