Eddie Jordan : avant-première Chine

  • Posté le :
Wri2_00003466-220

Pour essayer de comprendre le Grand Prix de Chine nous devons en fait revenir sur les deux premières courses.

 

Les prévisions météorologiques devraient être semblables à celles de Melbourne et le circuit de Shangai ressemble beaucoup à celui de Sepang, qui a été conçu par le même architecte et qui est également un super stade.

Dans les deux cas, Red Bull et Sebastian Vettel ont distancé le peloton et il n'y a pas de raison de croire que les choses seront différentes ici, surtout qu'il ne s'est écoulé que cinq jours depuis la course en Malaisie. Mais, et c'est un grand mais, Red Bull doit faire fonctionner son KERS correctement, car ce circuit a quelques longues lignes droites où ce système fait toute la différence, particulièrement lors des qualifications.

Un peu de pluie est prévue samedi, mais pour que cela influence le résultat de quelque façon que ce soit, il faudra qu'il pleuve pendant l'heure de qualification. Peut-être verrons-nous enfin pour la première fois de quoi sont capables les pneus pluie Pirelli en session officielle et cela pourrait modifier quelque peu l'ordre de départ.

En Malaisie, Pirelli a donné aux équipes exactement ce qu'elles lui avaient demandé et dans la plupart des cas le KERS et les ailes arrières interchangeables ont bien fonctionné. Nous avons donc connu les deux extrêmes ; en Australie, nous avons probablement eu trop peu de dépassements et peut-être un peu trop en Malaisie. Espérons que nous atteindrons le juste milieu cette fois-ci.

Une fois encore, il semble que McLaren sera en mesure de se battre avec Red Bull, avec Ferrari et Renault aussi dans la course. Nick Heidfeld a piloté une grande course en Malaisie si l'on tient compte du fait qu'il était resté à l'écart du monde de la Formule 1 pendant un certain temps et je crois qu'il sera un pilote à surveiller ce weekend.

À mon avis, l'événement de la semaine, c'est la direction de Ferrari qui rentre en Italie pour se réunir et tenter de comprendre pourquoi les performances de la voiture ne sont pas celles prévues. En Malaisie, l'équipe travaillait sur l'aérodynamisme le vendredi, ce qui n'est pas ce qu'on attend d'elle. Cela indique qu'il y avait de sérieux problèmes avec la voiture.

L'équipe disposait de nouvelles pièces, mais les pilotes semblent penser qu'il est trop tôt pour tester leur efficacité. Espérons qu'ils trouvent une solution bientôt même si les résultats ne se font sentir qu'en Turquie, car il n'est jamais trop tard pour se rattraper.

Fernando a commis une erreur flagrante en Malaisie lorsqu'il a touché l'arrière de la voiture de Lewis Hamilton et cela devrait le motiver pour la Chine. Il est bien dommage qu'il ait eu des problèmes hydrauliques lors des deux sessions de vendredi, ce qui lui a coûté beaucoup de temps en piste. Les problèmes hydrauliques ont causé le mauvais fonctionnement de l'aile arrière DRS en Malaisie, c'est donc un autre problème dont Ferrari pourrait se passer.

Nous devrions avoir droit à un feu d'artifice ce dimanche, mais je crois que les pilotes ont plutôt hâte de rentrer chez eux après un mois épuisant à l'étranger et de passer deux weekends à la maison.

Motorsport